Vous êtes ici : Le film // Livia Giuggioli Firth

Livia Giuggioli Firth

Livia Giuggioli film in prison my whole lifeProductrice d’origine italienne, elle a produit de nombreux documentaires et notamment Guiseppe Tornatore, A Dream Dreamt in Sicily , dirigé par Marc Evans en 2000. Elle fonde la société Mumia Ltd en 2006 pour produire Toute ma vie en prison. Le film est produit en association avec Fandango, la société de production de Domenico Procacci, fameux producteur indépendant italien (Caos Calmo, Gomorra, Le premier qui l’a dit, Habemus Papam…)

Quand Livia Giuggioli Firth rencontre William Francome, en 2005, il lui raconte l’histoire de Mumia Abu-Jamal et de l’incroyable coïncidence entre l’arrestation de l’un et la naissance de l’autre. Aidée de son mari Colin Firth et de Domenico Procacci, elle décide de produire un film sur le phénomène Abu Jamal. Passionnée de cinéma politique, elle ne conçoit initialement pas de produire ce documentaire comme un film à charge ou à décharge, mais préfère travailler les méandres sociaux, politiques et philosophiques d’une histoire qui a largement dépassé les frontières américaines.
Pour réaliser le film, elle fait appel à Marc Evans, qui a déjà travaillé plusieurs fois avec les Firth et qui est reconnu pour son cinéma sensible et actuel. Ils décident d’appuyer sur la forme du film, multipliant les types d’images (animations, archives, caméras à l’épaule) afin de souligner l’importance du travail des documentaristes et journalistes, et leurs responsabilités devant la multiplication actuelle des sources d’informations. Afin de rester impartiaux, ils décident également de baser leur travail de recherche sur le rapport publié par Amnesty International sur le cas de Mumia Abu-Jamal, rapport qui montre l’invalidité de son procès, et donc de sa peine, quelle que soit sa culpabilité. Ils décident d’axer le film sur ce que raconte la peine de mort, et le cas de Mumia, sur l’histoire d’un pays.

Très vite, de nombreuses personnalités intellectuelles se joignent au projet : de Howard Zinn à Angela Davis, elles les aident à mettre à jour l’histoire obscure du Philadelphie des années 70-80. Neil Davidge et Robert Del Naja de Massive Attack s’occupent de la musique, et Snoop Dogg écrit des chansons originales spécialement pour le film.

comment closed

Designed by Kimounette. (c) Lug Cinema.